Séance Plénière des 9 et 10 mars 2017 / « Le caractère inclusif de cette politique du livre est primordial, et nous nous en félicitons »
mars 27, 2017
Séance Plénière des 18 et 19 mai 2017 / « Ce projet est conçu pour être le poumon vert du Grand Paris »
mai 24, 2017

Séance Plénière des 18 et 19 mai 2017 / « Assurer une égalité de traitement, c’est respecter la liberté des familles qui ont choisi les lycées privés »

Madame la Présidente, Madame la Vice-Présidente,

Le rapport que vous nous proposez consiste à subventionner les établissements privés sous contrat d’association avec l’Etat en adoptant le principe d’une aide en investissement pour rénover, mettre aux normes et étendre les capacités d’accueil de ces établissements.

Cette aide pourra porter sur la réalisation de travaux d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, de mise aux normes de sécurité incendie et également sur tous les travaux de rénovation et d’extension de bâtiments.

Ces aides qui viennent en complément des aides sociales  précédemment votées, ont pour but de garantir à tous les élèves la liberté scolaire.

 


Ces aides avaient été supprimées par la précédente majorité en 2012 qui avait décidé de revenir à ce qui était seulement obligatoire, selon le code de l’éducation. Ce que vous nous proposez d’adopter aujourd’hui permet de rétablir une pleine égalité de traitement entre les lycéens scolarisés dans le public et ceux scolarisés dans le privé.

Au cours de sa scolarité, un élève sur deux en France passe d’un établissement public à un établissement privé sous contrat. Les raisons d’inscrire son enfant dans le secteur privé sont multiples. Les établissements privés  offrent une véritable mixité sociale. Ces familles, dont l’effort financier est souvent considérable pour offrir à leurs enfants une meilleure scolarité, se voyaient privées de toute aide financière. Assurer une égalité de traitement, c’est respecter leur liberté.

 


Cette égalité de traitement de tous les élèves, est un principe fondamental que nous ne saurions remettre en cause et qui doit être appliqué pleinement.

L’égalité de traitement, c’est non seulement l’égalité d’un point de vue social et financier, mais c’est aussi assurer la sécurité pour tous les élèves, c’est pouvoir réaliser les travaux d’accessibilité dans tous les lycées privés afin d’accueillir des élèves à mobilité réduite, c’est pouvoir créer des classes supplémentaires car les demandes d’inscriptions d’élèves sont nombreuses et des demandes sont refusées, faute de place.

L’égalité de traitement, c’est également promouvoir l’égalité des chances dans tous les lycées, de pouvoir les préparer à des études supérieures, en développant au mieux leurs capacités, quelque soit  le type d’établissement dans lequel ils sont inscrits.

Vous l’avez compris, Madame la Présidente, Madame la Vice-Présidente, nous voterons en faveur de ce rapport.

Je vous remercie de votre attention.